L'office

Plan interactif

Contactez-nous

Communauté de Communes des Terres du Val de Loire

Baccon

Mairie
61, rue de la Planche
45130 Baccon, France
+33 (0)2 38 46 67 88


Site internet

Plus de détails

Ajouter au panier

Située à 10 km du chef-lieu de canton, Baccon est une commune rurale de la Petite Beauce. Elle compte 672 habitants pour une superficie de 3 200 hectares. Dans le centre, des habitations anciennes : Hôtel de l'Ecu d'Or, Auberge du Coq (XVème siècle).

À côté de l'église se trouve une auberge chargée d'histoire, «La ferme du Coq». Jeanne d'Arc y aurait séjourné en sortant d'Orléans. Un monument commémore d'ailleurs son passage à quelques kilomètres. Par ailleurs, les gens d'armes de l'évêque de Meung y arrêtèrent François Villon dans la grand’salle pour avoir dérobé les vases sacrées de l'église de Baccon, contigüe à l'auberge. Enfermé dans les geôles du château de Meung, il ne fut délivré que par le passage de Louis XI (source Wikipédia)

Derrière l'Eglise, la tour Chappe, en maçonnerie, se visite ainsi que son Musée, qui faisait partie du système de communication des Frères CHAPPE sur la ligne Paris-Bayonne (1822). A 2 km, le Hameau de la Renardière s'étire le long d'une Mauve (bras de la Détourbe), coin de verdure où l'augmentation de l'habitat se poursuit. Des hameaux de plus petite envergure et quelques fermes isolées complètent le paysage.

 

HISTOIRE DE BACCON EN QUELQUES DATES

13ème siècle

Construction de la deuxième église de Baccon dont il reste le portail et quelques vestiges

 

14ème siècle

Premières attaques des anglais (octobre 1358) menés par Robert Knowles dont les troupes se composaient davantage de pillards et de brigands que de véritables soldats

 

15ème siècle

Pendant la période allant de 1415 à 1429, les armées anglaises parcoururent la région en se nourrissant sur les populations locales

 

16ème siècle

Les protestants s'emparent l'Orléans puis de Beaugency quelques jours après et massacrèrent les prêtres dans toute la région.

Les maisons et les fermes de Baccon furent certainement pillées ou brulées par les armées en 1562 alors que la guerre faisait rage entre les protestants et l'armée du roi de Navarre.

Henri IV fait loger une partie de son armée dans le château de La Motte à Baccon pour faire surveiller la ville d'Orléans en 1589.

 

18ème siècle

Dans les années 1700, il y avait déjà un instituteur à l'école de Baccon.

En 1792-1793, la commune de Baccon dût fournir 9 volontaires pour la guerre. Ces volontaires furent désignés par tirage au sort, personne ne s'étant présenté.

 

19ème siècle

Vers 1820 : construction de la tour du Télégraphe

24 mai 1820 : un ouragan soulève la toiture de l'église, du presbytère et de plusieurs maisons

1835 : Premier garde champêtre nommé, il s'agit de Sieur Robillard (ancien militaire)

De 1835 à 1840 : construction de la route menant de Meung sur Loire à Charsonville, passant par le bourg de Baccon

4 janvier 1841 : Les habitants de Fontaine furent surpris dans la nuit par une importante inondation due à la fonte des neiges et des pluies abondantes sur un sol gelé

1846 : La sécheresse dura plus de 6 mois, entraînant une mauvaise récolte. L'année suivante, la couche de neige fut épaisse et durable, il gela à -18 °C le 18 mars, ce qui provoqua le gel des vignes.

1848 : Construction de la mairie et de l'école

 

BACCON et les Mauves

2 Mauves prennent leur source à Baccon :

La Mauve de la Détourbe ou Grande Mauve qui apparaît près de la ferme de la Détourbe (21km) et la Mauve de Fontaine qui fait 6,6 kms et prend sa source au hameau de Fontaine. Elle rejoint la Grande Mauve au moulin de Roudon.

Pour plus de détails sur les Mauves, voir rubrique NATURE Les Mauves.

 

Qu'est-ce qu'une Tour Chappe ?

Le télégraphe Chappe (ou télégraphe optique) est un moyen de communication (télégraphe) optique par sémaphore, sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres, mis au point par Claude Chappe en 1794. Les sémaphores sont en général placés sur des tours dites tours Chappe.

Mécanisme

Au début, les mécanismes sont construits par les ateliers de l'administration centrale dans les locaux même de l'administration du télégraphe. En 1833, ils étaient construits dans l'atelier Guillaume Jacquemart Atelier pour la confection des télégraphes et autres machines, passage du Désir, faubourg Saint Denis, numéro 88.

Le mécanisme est constitué :

  • d'un mât de 7 mètres de couleur bleu ciel en partie extérieure intégrant une échelle pour permettre d'accéder aux éléments mobiles et réaliser leur entretien ;
  • d'un bras principal de couleur noire nommé régulateur, de 4,60 m de long sur 0,35 m de large ;
  • de deux ailes noires nommées indicateurs, de 2 m sur 0,30 m ;
  • de contrepoids gris pour chaque indicateur, nommés fourchettes ;
  • d'un système de manœuvre au pied du mat en salle de travail, nommé manipulateur, reproduisant à l'identique les positions du signal ;
  • d'un système de transmission par câbles et poulies de renvoi.

 

Les régulateurs et indicateurs sont munis de persiennes fixes pour réduire la prise au vent.

Le mât et les structures du régulateur et des indicateurs sont en chêne, les persiennes en bois de pin, les poulies en orme, les poignées en frêne, les mécanismes sont en fer, bronze et laiton.

(source WIKIPEDIA)

 

Site : www.mairiebaccon.fr

 

L'Association Baccon Patrimoine vous invite à visiter la Tour Chappe :

http://baccon-patrimoine.fr
abp45@baccon-patrimoine.fr

 

Le DOLMEN de la Mouïse (classé minument historique)

Le dolmen n’est actuellement plus accessible car inséré dans l’exploitation de la carrière, il n’est guère visible car il s’est quelque peu affaissé tandis que la végétation autour a exhaussé un peu le sol, des arbustes le cachant également. Il faudra sans doute attendre quelques années la fin de l’exploitation et la réhabilitation de la carrière autour avant de le remettre en valeur. (photo de 1966)

 

Remerciements à Mr Eric Langé pour ces précisions autour du Dolmen

Responsable de l’archéologie au sein de l’Association Baccon Patrimoine.