L'office

Plan interactif

Contactez-nous

Communauté de Communes des Terres du Val de Loire

La Réserve Naturelle nationale de Saint-Mesmin

  • Réserve naturelle
  • Bords de Loire

Ajouter au panier

Créée en 2006 à l’ouest d’Orléans, la réserve naturelle nationale de Saint-Mesmin protège un tronçon de Loire de près de 9 km, sur 5 communes dont Chaingy et Saint-Ay. Ce territoire, d’une superficie de 263 ha, est constitué d’eau à plus de 90%. Les portions terrestres sont étroites et linéaires et comprennent les berges, les îles et  la Pointe de Courpain (confluence de la Loire et du Loiret).

Gérée par l’association Loiret Nature Environnement, la réserve naturelle de Saint-Mesmin a trois  missions principales:

-        protéger la faune et la flore,

-        connaître et gérer les espèces et les milieux naturels,

-        sensibiliser les différents publics (scolaires, familles, acteurs locaux…)

 

Au rythme des crues et des étiages, la Loire a façonné une grande diversité d'habitats étroitement imbriqués qui forment une véritable mosaïque de milieux naturels, dont les plus remarquables sont :

-        Les herbiers aquatiques : ils sont dominés par la Renoncule des rivières, qui forme de spectaculaires tapis blancs sur la Loire au mois de mai, au moment de sa floraison. Cette plante participe activement à l’épuration de l’eau et abrite de nombreuses espèces (poissons, batraciens, libellules). Elle ne doit pas être confondue avec la Jussie, plante envahissante aux grandes fleurs jaunes originaire d’Amérique du sud, qui se développe en fin d’été le long des berges.

 

-        Les grèves : sur la vase ou les bancs de sable pousse une flore spécifique, telle que le Souchet de Micheli ou la Corrigiole des rives. Dans les secteurs régulièrement inondés, on trouve de belles stations de Pulicaire vulgaire, plante protégée au niveau national.  De nombreuses espèces d’oiseaux telles que Chevalier guignette, Vanneau huppé cherchent leur  nourriture sur ces grèves. Les Sternes naines ou pierregarin nichent à même le sol caillouteux des îlots.

 

-        La forêt alluviale : deux espèces d’arbres dominent leurs voisins au bord de l’eau : le Saule blanc et le Peuplier noir, qui forment la base de la forêt à bois tendre, habitat du Castor d’Europe. Cette forêt, qui ne se trouve bien souvent que sous forme d’un liseré d’arbres souvent étroit et discontinu, joue un rôle important en filtrant les pollutions issues des terres voisines. Le bois mort, laissé sur place, fourmille de vie : Pics, qui y creusent des cavités, utilisées ensuite par Mésanges et Sittelles, innombrables insectes qui s’y développent ou s’y nourrissent, et nombreux champignons liés au bois en décomposition.

 

-        Les milieux herbacés : on trouve ce type de végétation entre le chemin et la Loire à La Bouverie, ou en direction de Saint-Ay après Fourneaux-Plage. Installées sur les hauts de grèves sableuses, les pelouses  et prairies sont soumises à une sécheresse estivale très importante. Des espèces discrètes mais remarquables s’y développent. Sur la commune de Chaingy, on peut observer la Scille d’automne ou l’Odontite de Jaubert, espèces protégées

 

Témoin emblématique d’un fleuve encore relativement sauvage, le Peuplier noir est particulièrement bien implanté à Saint-Ay. Cette espèce est étudiée depuis plusieurs années par l’équipe de la réserve naturelle et l’Institut National de la Recherche Agronomique. Fin 2011, une Unité pour la Conservation du Peuplier noir a même été créée sur les rives de cette commune et sur celles de Mareau-aux-Prés, ce qui atteste de la richesse des boisements de Peupliers noirs dans ces secteurs.

 

Le gestionnaire de la réserve naturelle a donc pour mission de suivre l’évolution des milieux et des espèces et de mettre en œuvre des opérations de gestion pour conserver la richesse de ce patrimoine. L’ensemble de ces actions (une centaine) est regroupé dans le Plan de Gestion, document validé par le Ministère chargé de l’Environnement et le Comité consultatif de Gestion. Il est renouvelé tous les 5 ans.

 

Pour préserver le patrimoine naturel parfois fragile de ce lieu et assurer la quiétude des espèces qui y vivent, chaque visiteur ou riverain est tenu de respecter la réglementation de la réserve naturelle. Des agents sont habilités à verbaliser si des infractions sont constatées (comme par exemple 68 € pour le dépôt de déchets ou 135 € pour la coupe ou la destruction de végétaux).

 

Des sorties gratuites sont proposées toute l’année pour découvrir la faune et la flore de la réserve naturelle de Saint-Mesmin. Le programme des sorties est disponible sur le site internet de Loiret Nature Environnement.

 

Pour tous renseignements supplémentaires :

 

Réserve naturelle de Saint-Mesmin

Loiret Nature Environnement

Tél : 02 38 56 90 63

E-mail : rn.saintmesmin@espaces-naturels.fr

www.loiret-nature-environnement.org